Rêves diurnes

“Rêver le jour, et voir nos rêves se manifester…”

Comme pour les rêves nocturnes, il s’agit de poser une intention, formuler une question et être prêt(e)s à recevoir les réponses que la journée nous offre.

Nous pouvons ainsi demander des précisions sur un rêve nocturne ou toute sorte de questionnement.

En devenant ainsi attentifs nous sommes plus réceptifs à ce que l’on appelle les synchronicités. Une notion mise en lumière par CG Jung.

Ce principe est illustré par 2 exemples dont le plus connu est celui du scarabée d’or.

Alors qu’il était en consultation et que la patiente racontait un rêve dans lequel on lui donnait un scarabée d’or, un hanneton des roses (cétoine dorée) tapait au carreau de la fenêtre. Jung pris l’insecte et le tendit à la rêveuse en lui disant : “le voilà votre scarabée d’or”

Cet exemple montre une manifestation spontanée d’un aspect d’un rêve.

Pour ce qui est de suivre les synchronicités en quête de réponses je recommande la lecture de cette nouvelle d’Edgar Poe dont voici un extrait :

“(…) la singularité de cette coïncidence me stupéfia positivement pour un instant. C’est l’effet ordinaire de ces sortes de coïncidences. L’esprit s’efforce d’établir un rapport, une liaison de cause à effet, – et, se trouvant impuissant à y réussir, subit une espèce de paralysie momentanée.”

Edgar Allan Poe “Le Scarabée d’or”

fr_FRFR